Le Cloud et la Finance ?

Tout dépend cependant de la culture de l’entreprise. « Un contrôleur de gestion ne va jamais se réveiller un matin en disant : tiens, je vais passer au cloud. Lui, tout ce qu’il veut, c’est une solution qui fonctionne » souligne IENA Consulting

Le cloud reste malgré tout, la solution d’avenir. Aujourd’hui, la majeure partie des offres Cloud en pure-player ou hybride s’occupent des mises à jour du service. En clair, plus personne n’est dépendant des personnes compétentes sur le sujet. Les collaborateurs et clients peuvent se concentrer uniquement sur leurs missions. « Le facteur autonomie et rapidité des solutions en cloud facilite la vie des contrôleurs de gestion. Tout est stocké et accessible en quelques clics ».

Les plus performantes utiliseront le cloud

À tel point que certains se demandent même, si ce n’est pas devenu une obligation. Selon une étude réalisée par Canopy, 3 DAF sur 4 jugent que leurs entreprises loupent des opportunités commerciales, faute d’avoir l’application ou l’infrastructure adaptée.

Toujours selon cette même étude, les directeurs financiers interrogés estiment même le manque à gagner aux environs de 67 millions d’euros sur la seule année 2013. Une tendance qui ne s’est sûrement pas inversée ces dernières années. Avec le net et le cloud, les entreprises veulent aller à l’essentiel. Haro, sur tous les process de travail qui ressemblent à de la bureaucratie. L’efficacité, et rien que ça. La transformation digitale est d’ailleurs une réalité pour toutes les jeunes entreprises. Et c’est par le cloud qu’elle se traduit. À l’avenir, les entreprises les plus performantes seront celles qui auront le mieux compris ces avantages.

Udo Helmbrecht, Directeur Exécutif de l’ENISA, a déclaré que ” l’intégration sûre du cloud computing offrira un avantage compétitif significatif aux institutions financières”. L’étude de l’ENISA a déterminé plusieurs raisons expliquant cette intégration tardive, telles l’incohérence de certaines normes légales concernant le déploiement du cloud, et les inquiétudes autour de la sécurité et la protection des données dans plusieurs juridictions à travers l’Union Européenne. Pour exemple, près de la moitié des institutions financières étudiées n’ont pas développé de système d’évaluation des risques du cloud, malgré une connaissance des risques particuliers associés au Cloud computing.

Une transformation qui mérite cependant un temps d’adaptation et une phase d’accompagnement.

 

Iena ConsultingLe Cloud et la Finance ?
Share this post